Accor : Sébastien Bazin estime qu’un quart de ses salariés pourrait ne pas revenir travailler au terme de la crise sanitaire

Extrait de l'article du rédigé par L'Echo Touristique, relayé par Stratégie Hôtel.

L’hôtellerie-restauration va devoir mieux rémunérer et valoriser le travail des salariés du secteur, en particulier ceux affectés à des tâches pénibles, faute de quoi « ils ne reviendront pas » au terme de la crise sanitaire, a affirmé le patron du géant hôtelier Accor, qui dit « risquer de perdre » un employé sur quatre. En France, « entre maintenant et la reprise, je pense que je risque de perdre un quart des gens qui travaillent dans mes hôtels, peut-être ne reviendront-ils pas travailler », a affirmé Sébastien Bazin jeudi sur BFM Business.

(…)

>>> Continuez à lire l'article complet sur L'Echo Touristique