Le tourisme peut-il s'en sortir simplement avec la clientèle française ? Non, répond l'INSEE

Extrait de l'article du rédigé par TourMag, relayé par Stratégie Hôtel.

Pour ceux qui se posaient des questions afin de savoir si le tourisme serait durablement impacté par la crise sanitaire, l’INSEE vient d’apporter quelques réponses. L’institut statistique a dévoilé les chiffres du tourisme en France arrétés en septembre 2020. Et malgré les plans de relance, de communication, de consommation, etc la clientèle domestique ne suffit pas pour sauver l’industrie en juillet-août, en dehors, c’est l’hécatombe.

Alors qu’en Espagne, le pays a fait un bond de 30 ans en arrière, au niveau de ses recettes touristiques, en France la situation est à peine meilleure.

Pendant 2 mois le pays s’est calfeutré pour éviter un engorgement des hôpitaux et une implosion de notre système sanitaire, privant alors de nombreux secteurs d’activité dont le tourisme.

Après cette période d’arrêt total, pour relancer la machine le gouvernement n’y est pas allé de main morte, les régions non plus.

De compagne de communication en campagne de consommation touristique tout a été fait pour que les Français passent l’été à la maison et soutiennent l’industrie locale.

Au regard des chiffres dévoilés par [l’INSEE]urlbank:https://www.insee.fr/fr/accueil cela n’a pas suffit, même si le tissu hôtelier à sans doute limite la casse. Ainsi, sur la saison estivale, les hôtels perdent 58 % de leurs nuitées par rapport à la saison 2019.

Le fameux slogan “restez en France” a bien été suivi, mais n’a pas comblé le manque à gagner d’un pays dont la communication et l’accès des sites touristiques sont grandement tournés vers la clientèle étrangère.

Source INSEE
Source INSEE
 
(…)

>>> Continuez à lire l'article complet sur TourMag