Label Mobee Travel : “pour les hôtels, c'est le moment de regarder vers les personnes en situation de handicap”

Extrait de l'article du rédigé par TourMag, relayé par Stratégie Hôtel.

Alors que l’hôtellerie tente de survivre, l’accessibilité des établissements français a été abordée lors du salon EquipHotel. En marge de celui-ci nous avons échangé avec Lucas Gebhardt, fondateur de Mobee Travel, et David Couturier, directeur commercial d’Hôtel Megastore, les deux créateurs du nouveau Label Mobee Travel. Celui-ci a été conçu par et pour les personnes en situation de handicap à destination des hôtels. Explications sur ce qu’est le label Mobee Travel et la situation actuelle de l’hôtellerie sur la question.

“Nous avons fait le constat que les labels existants ne conviennent à personne. Ils sont d’une part trop contraignants pour les hôteliers, comme Tourisme et Handicaps qui au centimètre près peut refuser une labellisation. ” – DR
 
TourMaG.com – Alors que se tenaient des évènements digitaux autour du salon EquipHotel, quelle est l’ambiance ?

David Couturier : Il y a des signaux faibles, car nous parlons d’une profession profondément touchée.

Le second confinement a bien plombé l’ambiance de l’industrie hôtelière en France.

Certains hôtels sont toujours dans l’opérationnel grâce aux voyageurs affaires. Mais toute une partie est laminée par des semaines de sous-activité.

La fermeture des restaurants a mis un coup de frein brutal.

Aujourd’hui, les investissements et l’innovation ne sont pas les priorités des hôteliers, ils renégocient plutôt leurs prêts et sont dans les démarches pour obtenir des aides.

L’hôtellerie est en mode survie, même Accor a dû restructurer ses aides et ses partenariats. Ce n’est pas le meilleur moment, mais le plus important est de rester actif et en contact.

TourMaG.com – L’objectif de ces réunions et conférences est donc de faire réfléchir sur le tourisme à la sortie de la crise sanitaire …

David Couturier : Ces privations de liberté, nécessaire pour circonscrire la propagation de l’épidémie, ont créé d’énormes frustrations au sein de la population.

Dès que le gouvernement permet aux gens de retourner vers le loisir, ils y vont. Les hôteliers avec lesquels nous sommes en relation constante, nous le disent. A la sortie du 1er confinement, ils ont eu des pics d’appels, de réservation online, etc.

Nous avons eu des hôteliers qui en juillet et août dans des lieux habituellement peu touristiques ont eu des taux de remplissage jamais vu par le passé.

Il y a une infortune permanente avec le virus, suite au brutal coup de frein du business travel, mais les voyageurs loisirs répondent présents.

Lucas Gebhardt : Nous avons pu observer aussi un changement des destinations chez Mobee Travel. La Côte d’Azur, habituellement sur la plus haute marche du podium des ventes, avait été moins sollicitée, puis nous avons observé une augmentation frénétique des réservations de dernière minute.

 

(…)

>>> Continuez à lire l'article complet sur TourMag