La restauration commerciale a perdu 585 millions d'euros par semaine lors du premier confinement

Extrait de l'article du rédigé par L’hôtellerie-restauration.fr, relayé par Stratégie Hôtel.

La baisse de la consommation alimentaire hors domicile a généré des millions d’euros de pertes de chiffres d’affaires pour les économies mondiales. Le rapport “Out-of-home food and drinks landscape. COVID-19 impact and the road to recovery ” de Kantar estime que les services de livraison créent une lueur d’espoir.

Selon l’étude Kantar, au cours du premier semestre 2020, une semaine seulement de confinement a coûté à la France 169 millions d’euros de pertes sur les produits de snacking et les boissons non alcoolisées, et 585 millions d’euros au total de la consommation alimentaire hors domicile. Sur le premier semestre 2020 (à la mi-juin), la consommation alimentaire hors domicile en France a chuté de -35%. Les dépenses consacrées aux courses alimentaires des ménages, combinées aux dépenses alimentaires hors domicile, ont diminué de -20% dans l’Hexagone au premier semestre de l’année. Et à mesure que le pays sortait de la première vague de confinement, la transition vers le télétravail a limité la reprise du secteur hors domicile.

Le secteur hors domicile en Europe a été plus fortement affecté par rapport aux pays d’Amérique Latine et d’Asie. L’un des principaux facteurs explicatifs réside dans la forte pénétration des applications et des services de livraison de repas en Asie et en Amérique latine comparativement aux villes européennes. La pénétration du marché de la livraison de repas (chez les moins de 50 ans) dans les villes de Corée du Sud est de 99%, 84% en Chine et 80% dans les villes brésiliennes.

(…)

>>> Continuez à lire l'article complet sur L’hôtellerie-restauration.fr