Le tourisme est-il résilient par nature ?

Extrait de l'article du rédigé par etourisme.info, relayé par Stratégie Hôtel.

Rebond après le « Grand Confinement » ?  

A la fin du mois de février 2020, c’est-à-dire hier ou presque, une tribune publiée par le Figaro titrait « Coronavirus : la résilience de l’industrie du tourisme a été maintes fois éprouvée ». Elle rappelait par l’exemple le scénario post-pandémie connu en 2003 lors l’épidémie du SRAS, quand seulement sept mois après son déclenchement en mars 2003 « le SRAS n’était plus qu’un mauvais souvenir » comme l’affirmait alors le vice-président de Millennium & Copthorne, deuxième groupe hôtelier de Singapour. La tribune signée par le président des Entreprises du voyage en Ile de France, publiée deux semaines avant le premier confinement, mettait en perspective la difficulté à évaluer « les impacts et conséquences de la crise sanitaire du coronavirus », mais spéculaient sur quelques faits : « à court terme, des conséquences pour la destination Chine » et « pour les zones touristiques accueillant des Chinois », mais aussi « à moyen terme, des réservations en baisse, notamment pour le secteur de la croisière ». L’auteur prenait exemple sur « la mise en quarantaine spectaculaire du Diamond Princess du 1er au 19 février, véritable feuilleton médiatique avec le comptage quotidien des contaminés et des manchettes de journaux plus alarmistes les unes que les autres ». « À long terme, des conséquences sur l’envie de voyager des Français ? » demandait l’article ?

(…)

>>> Continuez à lire l'article complet sur etourisme.info